""
SUP DE SUB - MARK HUBBARD, EXPLIQUÉE À SES CANDIDAT·E·S 

""
 Le campus Jean-Paul Curnier à Bobigny, en Seine-Saint-Denis

SUP de SUB
École supérieure d'autodidaxie par l’art

Depuis 2012

SUP de SUB - Mark Hubbard [SdS-MH] se distingue par son approche pédagogique à la fois innovante et inclusive. Ses programmes s'adressent en priorité à une jeunesse économiquement défavorisée, aux jeunes adultes de 17 à 25 ans, ayant été trop peu scolarisé·e·s ou mal orienté·e·s, ou ayant eu des accidents de parcours (santé, justice, dysfonctionnements familiaux…).

SdS-MH leur offre un accès sans condition à un enseignement supérieur.

Un programme SdS-MH dure entre 10 mois et une année, selon les promotions. Centré sur la création artistique libre et la pratique intense d’une variété de domaines tels que le cinéma, la musique, la danse, le théâtre, les arts visuels, l’écriture, le numérique, l’architecture, des sciences… il vise à développer la créativité et l'autonomie des étudiants et étudiantes en les plongeant dans une pédagogie vivante, fondée sur l’expérience.

Les étudiant·e·s de SdS-MH ont un droit de décision, assorti d’importantes responsabilités, et participent de façon active non seulement à la programmation, mais aussi à la gestion des campus et à leur évolution générale.

À SdS-MH, l’art est bien plus qu'un ensemble de disciplines : il est un véhicule pour l'apprentissage, un moyen de franchir les obstacles et d'atteindre des objectifs personnels et professionnels ambitieux.

La coopération, l'entraide, l'engagement social se dressent comme les piliers d’une expérience dépassant largement l'acquisition de savoir-faire artistiques, pour embrasser un parcours de vie plus riche, plus ouvert, libre et profondément transformateur.

""
L’entrée du Grand Forum Libre à la Criée - Festival de Marseille - 2023

A. QUOI ?

APPRENDRE À FAIRE SA VIE, COMME UNE ŒUVRE 

1. Le programme de SdS-MH s’organise autour de la pratique des arts (cinéma, musique, danse, théâtre, arts visuels, écriture) et de la création en général. Il dure 10 mois, comporte des présentations publiques régulières et se termine par un grand forum où les étudiant·e·s présentent leurs travaux collectifs et individuels dans un contexte prestigieux et valorisant.


> Le plus important sur les campus de Sup de Sub, c’est l’action ; le goût et le plaisir de l’action. 

2. Apprendre un métier artistique de A à Z n’est pas forcément le but : vous apprenez à utiliser l’art pour tout apprendre, pour lever les barrières, pour savoir convaincre et forcer les portes, pour vous ouvrir le monde et y créer des chemins libres vers la réalisation de vos objectifs, de vos projets quels qu’ils soient.
Parce que c’est ça, la création artistique : savoir trouver, apprendre et utiliser ce dont on a besoin quand on veut faire, c’est savoir résoudre des problèmes toujours nouveaux et avancer vers quelque chose qu’on invente en avançant.

""
Tournage d’une mini-série à Lormes, dans la Nièvre - 2023
>Vous orientez, c’est repérer tous les métiers en dialogue avec les pratiques qui vous plaisent le plus, dont vous savez qu’elles engagent des formes de vie que vous voulez pour vous-même, parce que vous en avez fait l’expérience et l’analyse à l’occasion de telle ou telle création jalonnant votre parcours dans les arts à SUP de SUB.

3. Peu importe votre niveau de départ (en art, dans les études en général), SdS-MH vous propose de faire passer au premier plan votre créativité en agissant, en lien avec de grand·e·s professionnel·le·s de nombreuses disciplines des arts, mais avant tout en autonomie : c’est-à-dire entre vous et en toute liberté.
Les préparations, les entraînements, les répétitions, la multiplicité des sujets et des situations, l’expérience et la transdisciplinarité vous apprendront à développer vos performances de façon exigeante et à acquérir toutes les connaissances nécessaires au moment nécessaire et dans tous les domaines de votre choix.


>Tout le monde sur le campus se met à votre disposition, MAIS il y a une condition : en échange, vous aidez les autres. Ce que vous recevez vient de ce que vous donnez.

4. Même quand on n’a jamais ou très peu fait d’études scolaires : on apprend sans cesse ; par la vie, par l’expérience, par la famille, les ami·e·s, la rue, le cinéma, internet… par les autres et par soi-même.
Parce que c’est ainsi que les humains et les humaines sont depuis toujours. Chaque personne apprend tout au long de la vie ; des milliers de données, un très grand nombre de savoir-faire, de connaissances culturelles, de techniques… Et les transmet à son tour.

""
Grand Forum Libre à la Criée - Festival de Marseille - 2023

>La coopération, l’aide mutuelle et le soin réciproque éloignent le besoin d’aide sociale, d’assistanat et d’encadrement. 

5. À SdS-MH,
 - vous apprenez à construire collectivement votre programme d’apprentissage ;
 - vous apprenez à travailler en équipe ;
 - vous apprenez à débattre constructivement dans une assemblée.


>En arrivant sur un campus Sup de Sub, vous apportez ce que vous connaissez, vous apportez votre intelligence, votre personnalité, votre expérience, votre énergie aussi.

6. En entrant à SdS-MH, vous vous engagez dans un processus de création artistique collective qui, en retour, vous met chacun et chacune régulièrement en valeur au milieu de tous les autres.
Cet intense travail d’équipe de 10 mois, auquel vous apportez une contribution personnelle importante et responsable, est le sens même de votre parcours à SdS-MH.

""
Tournage d’une mini-série dans le Var - 2023

>Vous mettrez à profit tout ce que vous savez déjà. Vous apprendrez le reste dans l’action, par vous-même et à votre rythme.

7. Constamment en création, vous êtes régulièrement confronté·e·s à de nouveaux problèmes qu’il s’agit d’identifier et de résoudre pour produire en public un objet ou une situation artistiques de qualité dont vous pourrez être fier·ère ;
- vous apprenez à aller chercher vous-même aux meilleures sources possibles le savoir nécessaire ;
- vous inventez et expérimentez des solutions personnelles ;
- vous découvrez alors de nouveaux domaines de connaissance.

>Le savoir est une grande coopération où tout le monde a sa place, tout le monde apporte quelque chose. 

8. L’école peut être un accélérateur des apprentissages, mais ce n’est ni le seul ni forcément le meilleur en toutes circonstances.
Si l’école n’a pas eu de prise sur vous, si pour une raison ou pour une autre vous n’avez pas accroché, si vous n’êtes pas allé au bout, si vous avez suivi une voie dont les débouchés ne vous intéressent pas, ça ne veut pas dire que vous ne savez rien d’utile, ça ne veut pas dire que vous ne pourrez plus apprendre ce qui vous plaira, qu’il est trop tard pour construire ce que vous voudrez.
Le savoir humain est toujours en libre accès quelque part, il appartient à tout le monde. Ce que SdS-MH vous propose, c’est d’apprendre à le trouver, à vous en emparer et à le transmettre aux autres.

""
Séjour d’étude ethnologique dans le Morvan - 2023


B.COMMENT ?

EN FAISANT ET DE 10 MANIÈRES
 


>Par votre implication personnelle et collective dans la gestion du campus et la nature même de son programme 


1. Toute organisation se définit un programme d’action et évalue régulièrement ses méthodes et stratégies, qu’elle réajuste ou réinvente pour les adapter à la suite variable des réalités objectives qu’elle confronte.
Elle doit aussi, pour garantir son bon fonctionnement et son efficacité, réfléchir et établir un ensemble de règles que chacun·e de ses membres reconnaît, apprécie et respecte.
Sur un campus SdS-MH, l’ensemble programme, règles et méthodes se décide et se construit en commun, entre l’équipe d’action et les étudiant·e·s, selon les principes d’une démocratie directe.

 - Un Parlement des étudiant·e·s est constitué. Il rassemble deux fois par mois tous et toutes les membres d’une même promotion. Il peut aussi se réunir en urgence afin de gérer des situations d’urgence et de crise ; 
 - le parlement dispose de droits et de devoirs très étendus, dans la programmation comme dans la gestion quotidienne du campus ;
 - chaque étudiant·e, à tour de rôle, partage avec les organisateurs et les organisatrices les différents postes de responsabilité sectorielle du campus ;
 - chaque étudiant·e, tout au long de son parcours, dispose d’un accès direct, immédiat et simple à la la direction générale, où chacun et chacune est écouté·e et pris·e en compte personnellement, où chaque situation particulière est considérée.


>Par un tournage professionnel de cinéma en pleine nature, combiné à l’étude de la vie d’habitants en milieu rural 


2. Votre parcours SUP de SUB commence par 2 semaines en pleine nature et par groupes d’une vingtaine d’élèves, durant lesquelles vous prenez part à un tournage cinéma d’une série de films courts.
Depuis la position d’acteur ou d’actrice, vous découvrez alors l’organisation et tous les postes clés d’une réalisation de cinéma professionnel.
Vous tirerez profit de cette expérience pour les créations artistiques, que vous allez être amené·e à réaliser vous-même, en coopération avec les autres élèves, tout au long du reste du parcours SdS-MH
Durant ce séjour rural inaugural, vous avez une autre mission : apprendre à observer et étudier la vie locale, en enquêtant auprès de la population et en tissant des liens avec elle, afin d’être en mesure de connaître, partager et pouvoir décrire son quotidien.

""
“D’après moi”, tournage dans le Var - 2023

>Par la création artistique en autonomie


3. Vous réalisez collectivement et en totale autonomie des créations artistiques transdisciplinaires, au sein de petits groupes choisis mais renouvelés.
 - La fréquence de 1 création mensuelle vous permet d’expérimenter différents rôles durant votre parcours (scénario, production, réalisation, interprétation, construction, post-production, présentation publique, analyse et bilan…), suivant l'évolution de votre goût, de vos aspirations personnelles et selon les savoir-faire que, chacun et chacune, vous allez plus particulièrement développer.
 - Les thèmes de création, communs à tous les groupes, vous sont donnés une semaine à l’avance. Ils sont souvent très développés et il s’agit d’abord, pour s’en emparer, de les étudier, de mener ce qu’il faudra d’enquêtes et de recherches et de débattre entre vous pour décider d’un axe de travail.
 - Les restitutions de création sont publiques.

Vous disposez à SdS-MH d’outils numériques, techniques et organisationnels et un accès direct et simple à tout ce qui vous permettra de bien maîtriser un sujet et d’être performant·e dans les tâches que vous prendrez en charge et le rôle que vous devrez tenir dans une collaboration entre vous. 


>Par des entraînements artistiques, techniques, intellectuels, rhétoriques et sportifs


4. Vous suivez des entraînements, sous formes d’ateliers, de rencontres, de débats, d’actions ciblées et partagées…, animés par de grand·e·s professionnel·le·s venu·e·s du monde entier qui vous transmettent, en action, les savoirs et des savoir-faire professionnels spécialisés et spécifiques qui ont contribué à leur réussite professionnelle.
Il est important de se souvenir que ces intervenant·e·s, pour la plupart, ne sont pas des enseignant·e·s. Ce sont des gens de différents métiers avec un excellent niveau de réussite dans leur domaine, mais pas des professionnel·le·s de la pédagogie.
C’est alors bien souvent  à vous d'aller à la rencontre de leurs connaissances.


>Par des ressources en ligne


5. SdS-MH est équipé d’un site, supdesub.com riche de très nombreuses données, régulièrement mis à jour et augmenté :
 - histoires des arts et des mouvements ;
 - conseils techniques ;
 - films ;
 - tutos ;
 - podcast ;
 - audiothèque ;
 - cours à distance ;
 - exercices en ligne ;
 - …

Le site vous propose également des outils d'autoévaluation pour suivre et modeler vous-même votre évolution au sein du parcours.

""
Grand Forum Libre à la Criée - Festival de Marseille - 2023

>Par la vie même


6. Une semaine par mois, vous aurez l’occasion d’observer et mesurer ce que la vie même vous apprend au quotidien (la nature, les animaux, la vie sociale quotidienne…) et sans effort particulier de votre part.
Votre activité laborieuse au cours de cette semaine sera réduite au minimum : il s’agira de remplir chaque soir un typeforme qui vous aide à mesurer et organiser la variété des enseignements que nous tirons d’une journée simple de notre vie.
Dans le même but, sont régulièrement organisées, pour des petits groupes étudiants, les occasions :
- d’observer de près la vie des animaux (éthologie équine en haras, primatologie à la station du CNRS…) ;
- de développer votre conscience des questions environnementales (Parc national des Calanques) ;
- de connaître et être accompagné·e vers les programmes ouverts des lieux de sciences et de connaissance (ex : Université ouverte de Paris Cité).

""
Atelier environnemental - Parc National des Calanques - 2023 

>Par la participation à une action sociale et/ou environnemental


7. Durant les 10 mois de votre formation, votre contribution active à une action sociale et/ou environnementale concrète est demandée.
Votre engagement, votre esprit d’initiative, vos idées, mais aussi la mise en application directe des savoir-faire progressivement acquis sur votre parcours SdS-MH doivent contribuer à la préservation de l’environnement et/ou à l’amélioration de la vie des autres, en commençant par ceux d’entre nous qui vivent les conditions les plus difficiles : les familles et les enfants sans logement, les réfugiés…
Le programme détaillé d’action sociale et environnementale du campus sera décidé en début de promotion en collaboration avec tou·te·s les étudiant·e·s.


>Par le développement d’un projet personnel 


8. Au fur et à mesure que progresse votre maîtrise du travail créatif en groupe, vous devez définir votre projet personnel (pas forcément en lien direct avec les art, mais dans n’importe quel domaine).
Le campus vous aide alors dans votre réflexion d’un projet et met tout en œuvre pour vous aider à le bâtir :
- recherche, organisation et accompagnement de votre acquisition des savoir-faire nécessaires ;
- constitution avec vous et pour vous d’un réseau personnel adapté ;
- aide à la recherche de moyens de mise en œuvre.

""
“Faire sa vie comme une œuvre”, spectacle musical, création au Théâtre du Châtelet, Paris - 2021

>Par l’organisation d’un grand forum rendant public le meilleur de vos travaux de création artistique et collective 

9. Dans les derniers temps de votre parcours, vous vous associez à une action collective et globale : la  conception et l’organisation d’un Grand forum libre de Sup de Sub.
 - Un forum libre de Sup de Sub consiste en une journée d’échange, de dialogue et de présentation des travaux de création des étudiant·e·s, tenue dans un lieu culturel prestigieux, ouvert au grand public et aux professionnel·le·s ;
 - le forum expose la créativité et les talents développés par les étudiant·e·s au sein de Sup de Sub - Mark Hubbard ;
 - il est l’occasion pour chacun·e de présenter son ou ses projets personnels et de se constituer un réseau profitable à leur réalisation.


>Par la création progressive et déterminée d’un portfolio numérique valorisant les savoir-faire et favorisant le développement d’un projet personnel par la validation des acquis qui l'accompagnent, le fondent  et le légitiment


10. Les savoir-faire spécifiques et transversaux acquis et attestés au cours de votre parcours Sup de Sub sont enregistrés dans un portfolio numérique qui les valorise et vient, à la fin, favoriser la réalisation et le développement de vos projets personnels en attestant de votre capacité à le soutenir.
Votre portfolio valide l'acquisition des savoir-faire à la sortie de Sup de Sub. Votre détermination à le construire pièce par pièce, tout au long de votre parcours, en fera un atout majeur dans la poursuite de vos objectifs. Car pour les milieux, réseaux et corporations que vous devrez rejoindre, il sera une preuve de vos savoir-faire accumulés et de vos capacités à en acquérir d’autres tout au long de la vie.
Une réflexion personnelle et régulière sur votre portfolio et sa construction progressive et volontaire vous serviront de guide des savoir-faire à acquérir et dont se prévaloir. Elles vous encourageront dans vos efforts à vous “sculpter” une image de compétence compatible avec vos intentions. 

 

 


 

""
Tournage de films courts à l’Île d’Yeu - 2022

C. LES QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

ET LEURS RÉPONSES 

>Quelles sont mes obligations durant votre parcours ?
SdS

Le campus fonctionne à la confiance. Il met en avant la liberté de choisir et d’entreprendre de chacun·e. Il est néanmoins tenu, vis-à-vis de vous comme de ses partenaires, à des résultats forts. Il y aura donc des obligations :

  • de présence à tous les parlements étudiant·e·s réguliers et aux réunions d’urgence ;

  • de présence aux sessions collectives et aux temps d’immersion (voyages et séjours hors domicile) ;

  • de réalisation et présentation des “rendus d’étape” (en moyenne 1 tous les 20 jours) en groupes et sous-groupes ;

  • de participation aux temps réguliers d’évaluation et d’auto-évaluation de votre parcours.
     


>Quelle est la structure d’un campus, en chiffres ?

  • promotion : entre 30 et 35 étudiant·e·s 

  • date : 1er mars - 31 décembre 24

  • durée : 10 mois

  • rythme : 35h par semaine

  • total heures : 1 470 h (dont plusieurs temps en immersion)

""
Tournage d’un long métrage dans le Morvan - 2022

 


>La formation suivie est-elle qualifiante ?

Non, SdS-MH ne délivre pas de diplôme, son impact positif dans les milieux professionnels tient à sa réputation et au capital de confiance que SdS-MH : a su créer.
 


>Le  parcours s’achève-t-il néanmoins sur une forme de validation ?

Un portfolio numérique co-construit avec vous et validé par SdS-MH : vous est délivré en fin de parcours.

""
Atelier Arts visuels en plein air - 2022

 


>Le statut - le temps du parcours est-il rémunéré pour les étudiant·e·s ?

Oui, une rémunération pour vous est prévue (son montant dépend de votre situation).
 


>Pourquoi le campus de Marseille est-il mobile ?

Votre parcours Sup de SdS-MH : à Marseille sera aussi un parcours dans Marseille. Il sera l’occasion pour vous de connaître et comprendre d’autres dimensions du territoire, complémentaires de celles que vous maîtrisez déjà, l’occasion de vous constituer une nouvelle carte mentale de la ville et de la métropole.
Car le campus ISSA SAMB est et restera un campus nomade, accueilli temporairement ou régulièrement dans différents lieux publics (la Friche, le Mucem, le Conservatoire, l’ancienne école d’architecture à Luminy, l’AFD, le Vidéodrome 2…).
Il vous sera ainsi offert de rencontrer des structures toutes différentes, de sympathiser peut-être avec plusieurs équipes, beaucoup de monde en tout, dans divers secteurs d’activité, ce qui pourra vous être bien utile par la suite, au moment par exemple du développement d’un projet professionnel personnel ; rien n’est plus important que de s’être tôt constituer un large réseau. 
 


>Pourquoi le campus de Seine-Saint-Denis est-il fixe ?

Votre parcours Sup de Sub - Mark Hubbard en Seine-Saint-Denis s’effectuera à Bobigny, le long du canal de l'Ourcq,  au milieu des arbres et des prés, dans un bel équipement mis à disposition par le Département : la Maison du Parc de la Bergère.
Les étudiant·e·s venant de tout le département et au-delà, les temps de transports étant plus longs, les trajets plus complexes, les infrastructures moins nombreuses, souvent plus petites et toujours plus saturées, les premières tentatives pour un campus nomade dans ces conditions n’ont pas été si heureuses.
Une sédentarité relative a finalement été décidée avec les étudiant·e·s de la promotion Laura en 2019 et maintenue avec les suivantes. (Elle est cependant dite relative, car une partie néanmoins des activités vous conduira à voyager et à séjourner notamment à Marseille.)

""
“D’après moi”, tournage dans le Var - 2023

 


>Que veut dire le nom Sup de Sub ?

Sup de Sub - Mark Hubbard est une école supérieure d’autodidaxie par les arts, ouverte en priorité à la jeunesse pour laquelle les possibilités d’accéder à des formes supérieures d’enseignement, pour une raison ou une autre, sont très faibles.
Les premiers étudiants et premières étudiantes du programme, en 2014, l’ont appelée “l’école supérieure des quartiers” — “Sup” pour Supérieure et “Sub” pour Suburbs, banlieue en anglais) — et le nom a été conservé.
 


>Qui a inventé Sup de Sub ?

SdS-MH :a été imaginé en 2014 par Jean Michel Bruyère, un artiste pluridisciplinaire et cinéaste qui vit à Berlin, explore des formes expérimentales et radicales des arts, anime LFKs, un collectif d’artistes à Marseille, et a fondé plusieurs écoles et programmes pédagogiques alternatifs à travers le monde, dont FDM (Marseille, Mantes-la-Jolie, Vaulx-en-Velin, Dakar, Le Caire), l’école des arts dans laquelle les membres du groupe de rap mythique marseillais Fonky Family se sont rencontrés.

""
Tournage en Bourgogne - 2023

 


>Qui est Mark Hubbard ?

Mark Hubbard est un collectionneur d’art anglais, ami, mécène de Jean Michel Bruyère et co-fondateur depuis 1998 de la plupart des actions sociales directes par les arts qu’a conçu ce dernier. 
 


>Qui dirige Sup de Sub ?

Sup de Sub - Mark Hubbard est dirigé par son fondateur, Jean Michel Bruyère, avec l’aide constante et multidimensionnelle du collectif artistique LFKs.

""
Atelier réalisation - 2023

 


>Le campus Sup de Sub d’Aix-Marseille-Métropole s’appelle ISSA SAMB. Pourquoi ?

Issa Samb, alias Joe Ouakam, était un sculpteur, peintre, acteur, poète, dramaturge et philosophe. Il est né le 31 décembre 1945 et mort le 25 avril 2017 à Dakar, capitale du Sénégal. Issa Samb était une figure emblématique du mouvement Agit-Art créé au début des années 1970 à Dakar avec l’immense réalisateur Djibril Diop Mambéty. Il fut aussi, de 1992 à sa mort, membre du collectif international LFKs (qui pilote Sup de Sub - Mark Hubbard).
Partout reconnu pour sa grande beauté d’esprit et de corps, Issa Samb était admiré aussi pour sa manière toute particulière d’associer un irréductible esprit de liberté, une passion illimitée pour l’art et son geste, à un souci constant et profond des autres ; de tous les autres, sans jamais distinguer entre eux, des plus démunis auprès desquels il passait ses nuits, aux plus puissants qui se bousculaient pour recevoir ses conseils, près de l’arbre de son atelier où il passait l’essentiel de ses journées.
 


>Le campus Sup de Sub de Seine-Saint-Denis s’appelle Jean-Paul Curnier. Pourquoi ?

Jean-Paul Curnier était un philosophe et un écrivain, né à Arles le 5 janvier 1951, décédé à Arles le 5 août 2017. Jean-Paul Curnier était animé par quatre vocations : la philosophie, l’anthropologie, la musique et l’écriture. Le goût de l’exploration, de l’irrévérence dans le travail de la pensée, d’une liberté intellectuelle totale et inconditionnelle l’ont poussé après plus d’une dizaine d’années d’enseignement à l’université à prendre le large et à préférer la solitude et l’amitié à toute forme d’adhésion, d’appartenance ou d’affiliation.
De 2007 à sa mort, il collabora à maintes reprises avec le collectif international LFKs (qui pilote Sup de Sub - Mark Hubbard).



 

""
Relapse, long métrage, tournage Corse - 2022


 
 

Sup de Sub  - Mark Hubbard

supdesub.com
lfk@lfks.net

LFKs - Marseille
lfk@lfks.net

 

 

Retour