SUP DE SUB


Sup de Sub - Mark Hubbard [SdS-MH] est une école supérieure d’autodidaxie mise au point par le cinéaste et plasticien Jean Michel Bruyère et le collectionneur d’art Mark Hubbard. Elle est née d’une expérience menée à Marseille, en France, de 2014 à 2017, avec le collectif international d'artistes et d'ingénieur·e·s LFKs.

Lauréat 2019 du dispositif 100% Inclusion du ministère du Travail, SdS-MH est depuis développé sur deux campus : 

  • le campus Issa Samb à Marseille ;
  • le campus Jean-Paul Curnier en Seine-Saint-Denis.

SdS-MH s'adresse aux jeunes [16/26 ans] qui n’ont pas ou pas assez de moyens, de réseau, de savoirs et n’ont pas connu de circonstances favorables pour soutenir leurs capacités et atteindre les formes de vie de leur choix.

SdS-MH organise ses enseignements autour d'une pédagogie des arts [cinéma, danse, théâtre, chant, littérature, philosophie, anthropologie, culture générale, communication, arts martiaux…], non pas nécessairement pour former des artiste professionnel·le, mais avec l'objectif affirmé d’Apprendre à faire sa vie, comme une œuvre.

Permettre à chaque jeune personne de reconnaître et choisir ou inventer la manière et les voies de sa future participation sociale, économique et culturelle au monde relève de l’intérêt commun. C’est par la pratique physique et intellectuelle quotidienne, libre mais intese, des arts et de l’esthétique que SdS-MH engage ses étudiant·e·s dans un développement actif  — avec un taux de réussite de +/- 95%, selon les grilles d’évaluation de la DGEFP [ministère du Travail].

Le programme d'enseignements est de niveau supérieur. On y accède par la volonté, sans mérite ni prérequis. Il est composé en coopération continue, grâce à un exercice parlementaire bimensuel qui rassemble tou·te·s les étudiant·e·s et l’équipe d’action, tant autour de la régulation d'une même promotion que de la planification de ses activités. La tenue d’ateliers de pratique, d’étude et de recherche, mobilise des artistes, ingénieur·e·s, chercheurs et chercheuses, professeur·e·s du monde entier. SdS-MH valorise également l’enseignement par les pairs, se soucie de récolter parmi les savoirs locaux et de proximité et innove dans la pédagogie numérique. L’équipe d’action est composée au deux tiers d’ancien·es étudiant·e·s.

Par semaines entières dédiées à la création artistique autonome, par la constitution de laboratoires étudiants de recherche sociale et anthropologique, par l'enquête et l’immersion, se prépare, en une année, un vaste ensemble d’œuvres collectives et multi-arts, dont la somme est présentée en fin de parcours sous forme d’œuvre globale : un “forum libre” accueilli en des lieux et des occasions prestigieux tels que le Théâtre du Châtelet à Paris, la MC93 en Seine-Saint-Denis, le Théâtre national de la Criée à Marseille et le Festival de Marseille.

Aucun cursus particulier n’est exigé à l'entrée de SdS-MH, aucun diplôme n’est délivré en sortie. Le parcours d’étude n’y est pas rythmé par un quelconque système de notation, de jugement, mais par le dialogue et l’auto-évaluation. À l'issue d'un parcours complet, un portfolio numérique modulable peut être co-réalisé. Il est ensuite porté éternellement sur le Web par le site de SdS-MH et peut être mis à jour sur demande (cf. MENU / module PORTFOLIO).

 

 


Paul Klee's colour theory

Descriptifs

campus_issa_samb

 


 

 

descriptif

campus_J_P_C


 

 

 

    “ Et si dorénavant toutes les échelles te manquent, il faudra que tu saches grimper sur ta propre tête : comment voudrais-tu faire autrement pour monter plus haut ? ”

                                                                                                                                                                                                                                                                        Friedrich Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra