Compendium

CaD Cinéma

>> ( Section  )
>> [ Louise BRUYÈRE ]

CaD_7

Les formats

Qu’est-ce que le format de cadrage ? • LE RATIO

 

Utilisé par les réalisateurs ou les chefs op, le mot Format fait souvent référence au ratio. Un nombre à virgule résultant d’

une division de la largeur par la hauteur de l’image

 

On parle de rapport largeur/hauteur.

 

NB : parfois la division elle-même suffit pour donner un ratio. C’est le cas de :

 

  • 16:9 pour 1,77
     
  • 4:3 pour 1,33

 

Au début du cinéma

 

1

 

le ratio s’est défini de lui-même par les formes de la pellicule :

 

la largeur de la pellicule et  le nombre de perforations (hauteur) utilisées pour créer une image

 

Mais très vite, en argentique comme maintenant en numérique, il a été possible de choisir son ratio, voire même d’en créer de nouveaux !

 

Le ratio est aussi un outil artistique de mise en scène : en effet la composition des images n’est plus la même lorsque le cadre est plus ou moins large ou étroit.

 

Ce format est à mettre en place - choisir, décider, admettre - dès le tournage et continue à nous suivre en salle de montage, il est essentiel de le communiquer au monteur.e 

 

Avec notre smartphone, on tourne en 16/9 lorsqu'on l'utilise en HORIZONTAL. Il faut privilégier ce mode de prise de vue.

 

2

 

3

 

4

 

5

 

 

6

"Pour une poignée de dollars"  : Techniscope - 2,33

 

7

"Ida" : 1,37

 

Qu’est-ce que le format de capteur ? • LA DÉFINITION

 

c’est le nombre de pixels en numérique

 

8

Rachel Morrison - première femme nommée pour un Oscar (2018)

 

La haute définition HD (1920 x 1080 pixels) est aujourd’hui dépassée par le 4K (4 096 × 2 160 pixels) et plus.

 

ou

 

la taille concrète de la pellicule en film.

 

9

 

En pellicule, on tourne avec du 35mm (de large), du 16mm, du 70mm…

 

Quelques définitions numériques connues : HD ; 2K ; 3,2K ; 4K

10

 

Ce qui est donc  différent de la taille du capteur, car le « nombre de pixels » ne veut pas dire  “grandeur d’image”.

 

 

Il faut bien différencier :

 

la taille physique du capteur ≠ le nombre de pixels.

 

Un exemple professionnel :

 

 la Weapon Helium qui a une taille de capteur S35 et une définition de 8K.

 

la Weapon Vistavision a un capteur taille Vistavision et une définition de 8K elle aussi.

 

Un exemple avec le matériel de Sup de sub : Le GH5s a un capteur MICRO 4/3 et une définition 4K et le CANON 5D de LFKS a un capteur FULL FRAME et une définition  HD 1920x1080

 

11

 

C’est quoi le format de tournage ? • LA FRÉQUENCE

 

(voir le CaD#7  pour aller plus loin)

 

C’est le nombre d’images enregistrées par seconde

 

autrement dit la vitesse de tournage.

 

  • 24 i/s au cinéma
     
  • 25 i/s à la TV en France.

 

Sur le GH5S et d’autres caméra, lorsque vous sélectionnerez votre vitesse vous verrez souvent écrit 25P, ce  P correspond au balayage de l’image qui est Progressif, une image à la fois. I pour entrelacé.

 

12

 

Rapport aux deux demi-trames nécessaires sur un écran de TV pour constituer une image sans effet de papillonnement, sans augmenter le débit et en se basant sur la fréquence électrique domestique de 50Hz.

 

 

Aux États-Unis, la fréquence domestique de 60Hz impose des normes différentes (30 i/s). Une erreur dans le choix de la fréquence du projet au tournage peut être fatale en post prod !

 

L’entrelacement est un héritage historique : les nouvelles technologies TV permettent depuis plusieurs années de s’en affranchir.

 

Qu’est-ce que le format de fichier ? • LE CONTENEUR

 

En numérique, il s’agit des lettres suivant le point (.) dans la dénomination d’un fichier numérique

 

  • .avi
     
  • .mpeg
     
  • .mov
     
  • .mp4
     
  • .r3d …

 

On parle aussi d’extension de fichiers.

 

Un fichier vidéo est fait de deux composantes : le codec et le conteneur.

 

  • Le codec est la « langue parlée » par le fichier (AVC-Intra, ProRes, MPEG-2…)
     
  • Le conteneur est le véhicule de ce fichier (.mov, .mp4, .avi…).

 

Le conteneur permet de stocker le fichier en séquençant d’une manière précise tous ses composants (son, image, sous titres, métadonnées..).

 

Ainsi, dire qu’on a un fichier .mov ne suffit pas à donner sa nature :

 

le codec utilisé dedans est-il du ProRes ou du H264… ?

 

Codec et conteneurs sont souvent liés par leur constructeur.

 

Par exemple : Apple a développé le ProRes, un codec décliné sous de nombreuses caractéristiques, dont le conteneur est .mov.

 

Dans le même exemple, le codec H264 ou MPEG2 peut être contenu dans un .mov, .avi, .mp4

 

C’est quoi le format de fichier (suite) ? • LE CODEC

 

C’est l’algorithme permettant de lire un flux vidéo

 

et la plupart du temps, de compresser

 

un flux vidéo développé par une société privée ou un groupe d’experts (comme le MPEG) développant des normes internationales.

 

Par exemple, on trouve :

 

  • chez Sony le XAVC
     
  • chez Apple le ProRes, et des normes comme le MPEG2 (MPEG) et DNXHD (SMPTE).

 

Pour un assistant caméra, il est important de vérifier que le choix du codec sera harmonieux sur toute la chaîne du workflow, en tenant compte :

 

  • du constructeur de la caméra
     
  • de l’utilisation souhaitée des fichiers sur le plateau et des logiciels utilisés en post prod.

 

NB : faire bien attention au stockage disponible selon le codec choisi.

 

Un codec vidéo est défini par plusieurs caractéristiques comme son constructeur mais aussi l’échantillonnage et la quantification, qui font augmenter la taille du fichier vidéo final.

 

Qu’est-ce que le format de ton film ? • LA DURÉE

 

Pour une série TV ou Web , on aura peut être affaire au mot format pour la diffusion du programme, pour un 52 minutes par exemple.

 

SOURCE

 

http://www.aoassocies.com/quel-format-de-tournage/?fbclid=IwAR2sCYANXfQBikLcLs-V5LdLxhyxAaIlgHGeNxiFpirWwKytKRhMvOHM0-M

Travaux étudiants