Compendium

CaD Cinéma

>> ( Section  )
>> [ Louise BRUYÈRE ]

CaD_#8

ABBERATIONS DE L'IMAGE

Les aberrations décrites ici rendent l'image différente, éloignée d’une vision naturelle. Pour autant elles ne sont pas obligatoirement des défauts, elles sont parfois recherchées, car il arrive que jouer avec ses aberrations donne une force supplémentaire à l’image et à son propos.

Dans tous les cas, il faut les connaître si l’on veut les utiliser !


 

Le Vignettage

 

C’est une aberration de la périphérie de la photo ; les bords deviennent plus sombres. 


Pour l’éviter, on se garde d’utiliser la plus courte focale de ses optiques. 

  • En photo, cela peut être modifié grâce aux logiciels de retouches (photoshop, lightroom, gimp)

  • En vidéo, légèrement récupérable à l’étalonnage. 

Mais le vignettage est assez souvent recherché ! 

 

Ici un léger vignetage entoure l’image. 
Ici un léger vignettage entoure l’image. 
​​​​​

⇒ lien vers d'autres exemples

 

Le Flare

 

C’est un décollement du niveau de noir, quand trop de lumière pénètre l’objectif.


Avec une prise photo à contre-jour, le flare peut être très important, mais même une petite source de lumière dans l’image peut occasionner un flare.

 
Là aussi, on peut choisir de jouer avec les flares et de les accentuer selon les optiques et les filtres de diffusions de lumière qu’on y ajoute. 


Les optiques anamorphiques sont souvent plus sensibles au flare que les optiques sphériques
Les capteurs numériques sont plus sensibles au flare que les capteurs argentiques. 

Ici un flare perturbe l’optique.
Ici un flare perturbe l’optique.
 

⇒ lien vers d'autres exemples

 

Le Flicker

 

C’est un scintillement ou papillotement lumineux dû à la variation particulière à chaque dispositif de lumière artificielle (ampoule, guirlande, écran, phare de voiture…) 

Lorsque l’on pointe son appareil/sa caméra sur une de ces sources, le scintillement excède ce que l’œil voit.

Pour résoudre cela, il faut changer la cadence de prise de vue de l’appareil et le mettre en phase avec le scintillement des lampes alimentées par du courant alternatif à 50HZ

Les rapports sont :

  • 24i/s – 172°8

  • 25i/s – 180°

Selon les sources, le scintillement est plus ou moins visible.

Par exemple :

  • une ampoule tungstène fait une petite fluctuation

  • un HMI produit un arc électrique 100 fois par seconde

Sur le GH5S à votre disposition nous avons réglé l’enregistrement sur 25P et la vitesse d’obturation sur 1/25,  1/50 ou 1/100° ( ou autre multiple de 25)

 

Le Moiré ou Aliasing

 

Il décrit une interférence de l’image liée à une superposition de deux réseaux de couleurs (parallèles) entraînant un flou et une déformation de l’objet.


Cela arrive souvent

  • sur des costumes, des cravates, etc au maillage très serré

  • sur des voilages

  • des grilles…

Le Moirée

 

Ici, la casquette risque de faire du moiré. 
Ici, la casquette risque de faire du moiré. 

 

Le Rolling Shutter ou la Stoboscopie

 

C’ est une aberration engendrée par un type de capteur numérique, le CMOS, comme celui du GH5S où de la RED, qui enregistre l’image une partie après l’autre.


Sur les mouvements horizontaux rapides de caméra ou avec un sujet en déplacement, l'image peut être décalée avec une forte déformation des lignes verticales. 

le rolling shutter

Ci-dessous, la vidéo montre les effets du rolling shutter avec différents appareils photo (en mode vidéo) équipés de capteur CMOS. 

Une technologie qui s’appelle le Global Shutter (système de mémorisation des pixels) permet d’éviter ce phénomène. 

 

Voici quelques liens cers les sources :

https://phototrend.fr/2008/11/mp-10-les-aberrations-optiques/

https://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/techno-point-sur-aliasing-moirage-filtres-passe-bas-a2433.html

https://www.lesnumeriques.com/photo/qu-est-ce-que-le-rolling-shutter-pu102253.html

https://scienscope.unige.ch/blog/2020/11/18/leffet-stroboscopique/

 

Travaux étudiants